lundi, novembre 29, 2021

Place to be

Le Negresco emblème de la french Riviera

Le Negresco

L’hôtel Negresco est un hôtel de luxe situé sur la promenade des Anglais à Nice. Il a obtenu sa cinquième étoile en août 2009. C’est l’un des rares survivants de l’hôtellerie du début du xxe siècle et l’un des derniers établissements indépendants de cette classe. Ses façades sont basées sur une trame néoclassique, avec une ornementation opulente quasi-baroque. Il figure comme l’hôtel Sacher de Vienne, le Ritz de Paris ou l’hôtel Astoria de Bruxelles, parmi les lieux mythiques de l’hôtellerie de luxe. Il s’agit de l’un des lieux symboliques de la ville de Nice.

Le 13 juin 2003, les façades et les toitures de l’ensemble des bâtiments donnant sur les quatre rues ainsi que le grand hall central dit « salon royal » avec sa verrière sont classés à l’inventaire des monuments historiques. Le 1er mars 2001, il obtient le label « Patrimoine xxe siècle » et en novembre 2015, il est classé Entreprise du patrimoine vivant. En 1957, l’hôtel est racheté par Jean-Baptiste Mesnage dont la femme venait de subir une intervention chirurgicale. Elle est en chaise roulante. Le Negresco est à cette époque le seul hôtel à disposer d’un ascenseur pour chaise roulante.

Mesnage confie l’hôtel à sa fille Jeanne qui vient d’épouser Paul Augier, avocat et homme politique niçois. Il est à noter qu’à l’époque, de nombreux hôtels de la Côte ont souffert de la Seconde Guerre mondiale et ont été vendus, découpés en appartements Ses nouveaux propriétaires commencent à l’enrichir avec de nombreuses œuvres d’art comme la Nana Jaune de Niki de Saint Phalle qui trône dans le salon Royal, des portraits de monarques, de nombreux bustes dont celui de la reine Marie-Antoinette, et transforment ainsi le Negresco, en hôtel-musée qui accueillera finalement 6 000 œuvres et objets d’art français.

Le Negresco haut-lieu de l’Art et de l’élégance

Jeanne Augier fait capitonner le grand ascenseur de velours rouge à l’image du berceau du roi de Rome, écume les antiquaires pour meubler les salons, les 21 suites et les 96 chambres qui résument cinq siècles d’histoire de France. On y trouve les portraits les plus célèbres de Louis XIV (peint par Hyacinthe Rigaud, les deux autres exemplaires existants se trouvant au musée du Louvre et au château de Versailles), Louis XV, Louis XVI, Napoléon III et celui de l’impératrice Eugénie sous la verrière. Sous celle-ci (rénovée en 2010), on trouve encore des tapis de Raymond Moretti, la sculpture Le Chat de Cyril de La Patellière, ou encore une œuvre de Sacha Sosno.

Dans les couloirs se trouvent des moquettes d’Yvaral, un portrait de Louis Armstrong par Raymond Moretti, des toiles de Mignard et Vasarely ainsi que la plus grande collection privée d’affiches de René Gruau ; la cheminée monumentale provient du château de Hautefort (Dordogne) et le plafond à caissons xviie siècle du château de Saint-Pierre-d’Albigny (Savoie).

Source: Wikipedia

Le salon Pompéi a été transformé en « carrousel Pompadour », avec angelots et chevaux de bois, assortis de couleurs acidulées et les toilettes des hommes en tente de campagne napoléonienne. L’hôtel possède son propre atelier d’art et emploie à l’année un restaurateur, des tapissiers, un marbrier et deux ébénistes de l’École Boulle. En 1965, à la demande du président de la République Charles de Gaulle, Jeanne Augier supervise pour le shah d’Iran la création du premier palace du pays, à Ispahan, au nom de son expérience au Negresco.

Au décès de son mari en 1995, elle continue de diriger ce palace. Celui-ci reste aujourd’hui l’un des rares palaces indépendants de France. La propriétaire souhaite également que l’hôtel reste français et a ainsi par la suite refusé le rachat de l’hôtel par le sultan de Brunei, par Bill Gates et, dernièrement, par des investisseurs marocains qui lui ont demandé : « Nous achetons, le prix importe peu ».

En préparation du centenaire du Negresco en 2012, l’hôtel engage d’importants travaux qui le tiennent fermé du 4 janvier au 1er juillet 2010. Pendant cette fermeture, la plus longue depuis l’ouverture du palace en 1913, le cinquième étage, rebaptisé « executive floor», connaît un bouleversement total pour devenir un étage entièrement privatif avec ascenseur direct comprenant de nouvelles suites dotées des dernières technologies domotiques, un bar et un espace lunch. Dans les autres étages, une cinquantaine de salles de bains sont entièrement refaites. Les travaux conduisent également à rénover les cuisines, raviver la façade peinte en blanc, et à refaire entièrement la verrière du salon royal.

Jeanne Augier, sans descendance, a décidé de léguer le Negresco et sa fortune personnelle au fonds de dotation Mesnage-Augier-Negresco, dont les statuts ont été déposés en préfecture le 17 avril 2009. Cette fondation se focalise sur trois axes majeurs : la défense des animaux, l’aide apportée aux personnes handicapées ou aux personnes en détresse, ainsi que la participation active à la préservation culturelle en France, notamment en assurant la sauvegarde de l’hôtel Negresco et de ses collections».

En mai 2011, l’hôtel se voit refuser la distinction française de palace pour lequel il avait postulé comme treize autres hôtels de luxe français. Il est à noter qu’il ne possède ni spa, ni piscine, mais accepte les chiens et les chats, voire des animaux plus exotiques, comme pour Salvador Dali qui venait avec son guépard.

Le Negresco: destination Palace

Dirigé par Monsieur Lionel Servant. L’hôtel aurait pour ambition d’obtenir l’appellation de « Palace ». Pour cela un plan quinquennal aurait été mis en place, qui comprendrait notamment la création d’une partie Spa avec piscine ainsi que de nouvelles suites.